Le melon

Le melon

Melon

Le melon

Le fruit de l’été qui a tout bon !

Parfumé, juteux, rafraîchissant, ce fruit plein de soleil révèle ses atouts, de l’apéro jusqu’au dessert…

Origines

Le melon appartient, comme la pastèque, à la famille des cucurbitacées. Il garde de ses origines indiennes, ou des déserts africains, une épaisse écorce protectrice. Les Egyptiens le cultivaient déjà 500 ans avant notre ère. De petite taille et peu sucré à l’époque, les Grecs et les Romains le dégustaient en version salée, relevé de poivre. Après l’avoir ramené d’Arménie, des moines italiens en firent culture dans leur domaine de Cantaluppo (d’où le nom de la variété). Il gagna ensuite progressivement le sud-est de la France, puis l’Anjou, la Touraine, et enfin la Charente (variété très appréciée). Ce n’est qu’au 15e siècle, après diverses évolutions, qu’il devint le gros fruit sucré que nous connaissons.

Variétés

Ce fruit polymorphe se décline en plusieurs variétés :

  • LE GALIA, à l’écorce brune-orangée, et « brodée » (résille en surface), et à la chair verte légèrement sucrée.
  • LES JAUNES (canari) et VERTS (olive), ou melons dit « d’hiver », cultivés partout dans le monde, ceux-ci ont une forme allongée, et une chair vert clair moins parfumée, mais juteuse et croquante. Ils se conservent mieux et plus longtemps que leurs cousins estivaux.
  • LE CHARENTAIS, et charentais « brodé », à l’écorce vert pâle et à la chair orangée très sucrée. Turquin, barbarin, sucrin, morin, citrolin, muscadin…sont autant d’espèces de cette même variété.

En France, les melons d’été sont cueillis de Juin à Septembre, et viennent essentiellement de Poitou-Charentes, du Midi-Pyrénées, d’Aquitaine, et de Provence (le melon de Cavaillon).

Atouts nutritionnels

La chair du melon est une mine de bienfaits. Avec près de 90% d’eau, c’est l’un des fruits les plus rafraîchissants. Cette richesse en eau, associée à une remarquable teneur en potassium et en fibres, font de lui un fruit particulièrement diurétique.

Ce champion de l’élimination est également, comme la mangue et l’abricot, un fruit très riche en carotène (pour la variété à chair orangée surtout). Le carotène se transforme en vitamine A dans l’organisme et devient alors un antioxydant efficace, à condition d’être accompagné d’un peu de matière grasse. Il joue également un rôle important au niveau de la vision, de la peau et des muqueuses. Enfin, et quelque soit sa couleur, le melon est une excellente source de vitamine C, et B (toutes présentes), ainsi que d’oligo-éléments comme du fer, du zinc, du cuivre et du manganèse.

Bien le choisir

  • Le parfum n’est pas, contrairement aux idées reçues, le principal critère de choix : le melon doit être parfumé, mais une odeur trop marquée peut aussi être le signe d’un fruit trop mûr.
  • La couleur de l’écorce doit être parfaitement homogène.
  • Plus il est lourd, dense, plus il sera gorgé de sucre.
  • Si le pédoncule se détache facilement, c’est un gage de maturité.
  • Ne cherchez pas à distinguer (on l’a tous fait !) le melon mâle du melon femelle, les melons n’ont pas de sexe, et la largeur de la fameuse auréole n’a aucune influence sur la qualité gustative…
  • Choisissez-le en fonction du jour de dégustation. S’il est à peine mûr, gardez-le à température ambiante jusqu’à ce que le pédoncule se détache (maturité). S’il est mûr, conservez-le 2 à 3 jours maximum dans un endroit frais. Evitez le réfrigérateur où il risquera de transmettre son parfum aux autres aliments, sauf si vous l’emballez précautionneusement dans du film alimentaire…encore que… ! Vous pouvez aussi congeler sa chair, coupées en cubes ou en billes.

Dégustation

Le melon est roi sur nos tables printanières et estivales, de mai à septembre, mais les meilleurs mois restent juillet-août. Salées, sucrées, les variations autour du melon sont nombreuses : en brochettes, au Porto, accompagné d’une fine tranche de jambon de Parme, en soupe rafraîchissante, en confiture, en papillotes avec quelques épices, ou nature tout simplement… Le melon se suffit à lui-même…Consommez-le alors frais, jamais frappé. Pour la petite anecdote, les français consomment plus de 5kg de melon chaque année…

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE