Les herbes aromatiques

Les herbes aromatiques

Herbes aromatiques

Les herbes aromatiques

Avez-vous la « green touch » dans l’assiette ?

Un bouquet de thym frais, un brin d’aneth, quelques feuilles de menthe ou de basilic, trois peluches de persil plat… L’embarras du choix pour rehausser, parfumer, parfaire nos petits plats avec ces herbes folles, véritable concentré de saveurs délicates, mais aussi de vitalité…

Des vertus aromatiques…aux bienfaits nutritionnels

On le sait tous, les herbes cumulent les qualités : elles donnent du peps à nos assiettes, rattrapent les expérimentations culinaires improbables, permettent de varier les saveurs quasi à l’infini, et sont les meilleurs coachs d’une alimentation saine et équilibrée. Mais force est de constater (vous verrez, faites l’expérience !) qu’elles nous aident également à réduire l’ajout de sel ou de matières grasses dans nos préparations…leurs merveilleux arômes suffisent à contenter nos papilles… On savoure… et c’est une autre façon d’appréhender le menu. Elles confinent véritablement à ce petit plus sensoriel et esthétique qui valorise un aliment, un produit de base.

Arme secrète…une teneur élevée en antioxydants

Toutes les herbes sont riches en chlorophylle, substance responsable de leur couleur verte… Souvenez-vous de vos cours de biologie…la « photosynthèse » ça vous parle ? La chlorophylle en est l’élément actif essentiel, ainsi que le magnésium, dont nos herbes regorgent… un petit + non négligeable à nouveau, sachant que cet oligo-élément est une mine de bienfaits dans la gestion du stress, et préserve l’équilibre nerveux et musculaire. Mais revenons à notre chlorophylle qui, non contente d’avoir plus d’une corde à son arc, se révélerait être également un puissant antioxydant

Qu’est-ce qu’un antioxydant ? C’est une substance capable de neutraliser ou de réduire les méfaits causés par les radicaux libres sur les cellules de notre organisme…dommages souvent à l’origine de cancers ou de maladies cardio-vasculaires…

Autre antioxydant notoirement présent dans les herbes (surtout le persil, la coriandre ou le basilic), la vitamine C. Vitamine du tonus et de la forme par excellence, qui permettrait de surcroît de mieux absorber le fer, élément indispensable à la formation des globules rouges, et bouclier aux diverses infections. La liste des antioxydants présents dans nos chères herbes se poursuit avec les flavonoïdes.

Que font les flavonoïdes ? Ils augmentent la résistance des vaisseaux capillaires et diminuent leur perméabilité, en gros, ils agissent comme tonique veineux.

ZOOM sur les stars des marchés 

 

Le basilic : emblème incontournable de la cuisine méditerranéenne, il est l’élément de base du fameux pesto. Pour profiter de tous ses parfums, incorporez-le à vos vinaigrettes, salades, pâtes fraîches… Riche en vitamine A et C, il contient aussi du phosphore et du calciu

 

La ciboulette : sa saveur rappelle celle de l’oignon, en plus délicat. Elle parfume merveilleusement salades et crudités, mais aussi les sandwiches et les fromages frais. Elle contient de la vitamine K, nécessaire à la coagulation du sang.

 

L’estragon : incontournable dans la sauce béarnaise, il parfume les volailles, les poissons, le vinaigreriche en vitamine A et C, il est stimulant, et préparé en infusion, il s’avère excellent antispasmodique.

 

La menthe : très commune, elle affectionne les lieux humides et pousse facilement à l’état sauvage. Elle contient du menthol, souverain contre les nausées, les spasmes ou les indigestions. Tonique, elle parfume les salades, les thés, les grillades, les taboulés et les chutneys.

 

Le persil : indispensable dans le bouquet garni, il se parsème un peu partout, et constitue l’ingrédient principal du taboulé libanais. Champion toute catégorie de la teneur en vitamine C, il contient aussi des carotènes, du potassium et du fer.

 

L’aneth : très présent dans la cuisine d’Europe du Nord et de l’Est, il apporte une saveur légèrement anisée, idéale avec les poissons ou les pommes vapeur. En infusion, il favorise la digestion.

 

Le laurier : indispensable dans le bouquet garni, il parfume les daubes, les marinades, les courts-bouillons, les terrines… symbole de gloire et de réussite, il possède des vertus antiseptiques, antivirales et bactéricides.

 

Le thym : utilisé frais ou séché, ses arômes puissants parfument les poêlées de légumes, l’agneau, le poisson grillé, les omelettes. Son huile essentielle contient du thymol, aux vertus antiseptiques efficaces sur les voies respiratoires ou la désinfection des plaies.

 

Le romarin : il parfume les gratins de pommes de terre, la volaille, l’agneau, ou les grillades. Son arôme puissant peut rapidement écraser les saveurs…à utiliser donc avec parcimonie. Il aide à la digestion en stimulant les sucs gastriques et la bile.

COMMENT BIEN CONSERVER LES HERBES ?

Choisissez des herbes bien fraîches, à la couleur vive et soutenue, surtout pas jaunies, à moitié flétries ou ternies. Pour les garder au moins 2 semaines, trempez-les successivement dans un bain d’eau froide additionnée d’une goutte d’eau de Javel, puis dans un bain d’eau vinaigrée. Séchez-les soigneusement et placez-les au réfrigérateur, enveloppées dans du papier absorbant, et enfermez-les dans une boîte hermétique.

Envie de les congeler ? Après les avoir ciselées, placez-les dans des bacs à glaçons avec un peu d’eau. Pratique et rapide à utiliser dès que vous en avez besoin ! Envie de les faire sécher ? Faites-les pendre tiges vers le haut, dans un endroit aéré, sec et ombragé, pendant 1 à 3 semaines selon la variété. Placez-les ensuite dans des bocaux en verre et hermétiques.

BON A SAVOIR :

que vos herbes aient été congelées ou séchées, elles perdent inévitablement un peu de leur arôme et de leur saveur…mais au cœur de l’hiver, vous serez ravis d’en avoir sous la main, et elles apporteront la touche ensoleillées à vos plats mijotés, vos crumbles ou cakes salés, ou vos soupes…

BON A SAVOIR bis :

bien sûr, comme pour tout bon « traitement » naturel, pour profiter des bienfaits des herbes, il faut en consommer régulièrement : c’est la répétition qui est essentielle. Alors adoptez la « green attitude » avec les herbes aromatiques, mélangez-les entre elles, et utilisez-les au quotidien dans vos préparations aussi simples soient-elles, comme un jeu, pour vos pupilles et vos papilles !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE