La grenade, le trésor est à l’intérieur…

La grenade, le trésor est à l’intérieur…

grenade fruit

La grenade, le trésor est à l’intérieur…

De la grenade, on ne connaît souvent que la grenadine…et encore, ladite grenadine du commerce est désormais bien souvent réalisée avec des fruits rouges ! Nouvelle année, nouvelle tendance dans les cuisines, nouvelles utilisations… La grenade, du latin granatus, « abondant en grains », aussi appelée pomme-grenade (« pomegranate » en anglais), est une timide qui cache bien son jeu… Peut-être le fruit défendu ? En tous cas, l’explosif « must eat » de votre hiver gourmand.

POUR LA PETITE HISTOIRE… Avis aux amoureux…La grenade, le trésor est à l’intérieur…

Les Grecs la considéraient comme le symbole de la fertilité. Elle était d’ailleurs dédiée à Aphrodite, déesse de l’amour et des plaisirs, et à Héra, déesse du mariage légitime, et épouse de Zeus. La Bible y fait plusieurs fois référence, et elle pourrait bien être le fruit défendu… Et selon Shakespeare, c’est sous son feuillage que Roméo s’abrita pour chanter une sérénade à Juliette…

ELLE A TOUT BON !

Ronde comme une pomme, rouge comme un rubis, la grenade, fruit de la famille des Lythracées, et originaire probablement d’Iran, couvre 40% des besoins quotidiens en vitamine C. C’est aussi une source importante d’acide folique, et elle regorge d’antioxydants (plus encore que dans le thé vert ou le vin rouge), ce qui en fait la potion magique anti-âge « hype » des Américaines depuis plusieurs années. Elle serait même réputée pour avoir des effets sur l’hypertension et le diabète, voire…sur la libido et les troubles de l’érection… Résultat, le jus de grenade se vend sur le net à prix d’or, et l’on se met à faire pousser des grenadiers à tout va sous les cieux chaleureux et méditerranéens ! Mais c’est surtout son petit goût acidulé et aigre-doux sans pareil qui séduit et fait du bien, pour une assiette colorée et santé !ouvrir une grenade

UN TRESOR QUI SE MERITE !

Pour connaître son vrai goût originel, il faut être patient et éplucher la demoiselle avec délicatesse et minutie… Et là, 840 petites billes flamboyantes (dites arilles) s’offrent à vous ! Tout est permis ! Mais aussi beaucoup de peau blanche dont il faut impérativement la débarrasser, pour éviter l’amertume. Seuls les pépins, constituent la partie comestible de la grenade, soit environ la moitié du fruit Autre conseil, faites attention aux éclaboussures…son jus tâche très fort… l’utilisation de gants est également une idée à envisager (c’est du vécu ;-))…                                          

DE MULTIPLES PREPARATIONS GOURMANDES ET COLOREES !

Ses perles écarlates enjolivent la plus simples des salades de fruits : effet garanti sur des mangues, des pommes ou de l’ananas coupés en dés. Belle association avec les agrumes également. Ajoutées en fin de cuisson, juste chauffées, les graines de grenade donnent du peps et du croquant aux préparations à base de semoule, de riz, etc… ils rehaussent également les crèmes, les yaourts, les parfaits… Enfin, oubliez la fraise ou la framboise passée de mode au fond de la coupe de champagne…optez pour les grains de grenade…vous serez définitivement dans le ton !

Son jus est une petite merveille dans une sauce de salade, un cocktail alcoolisé ou non, en coulis sur une glace ou un cheesecake. Partout où l’on met du citron, on peut essayer le jus de grenade ! Déglacer le plat de cuisson d’une viande, colorer le riz ou la semoule, faire swinger les magrets de canard ou les filets de poisson en papillote, chanter les fruits rouges, bref, j’en passe… Evitez par contre le presse-agrumes électrique qui la malmène, remontez vos petites manches pour en extraire alla mano un joli jus carmin… Le « do it yourself » est tendance ! Et si jamais si vous avez une poussée de paresse, ou une envie subite sans pour autant jouer des bras, reste à déguster notre grenade telle quelle, à la petite cuillère !

CgrenadeHOISIR UNE GRENADE

Choisissez-la lourde, comme un melon, signe d’un fruit mûr, à la chair sucrée et juteuse. Préférez les moyens à gros calibres (les petits fruits ont tendance à être + secs, moins savoureux). La couleur de l’écorce ne témoigne pas de la maturité du fruit, mais elle doit être bien lisse et brillante, exempte de brunissures. On dit que le fruit est mûr lorsqu’en tapant dessus, il émet un son métallique… La grenade se conserve facilement plusieurs semaines, dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.

PRODUITS DERIVESmangajo

D’autres signes de son succès grandissant, yaourts (Danone Essensis framboise-grenade), jus de fruits à siroter bien frais (Pomegranate and Green tea « double the detox » de Mangajo, en vente dans tous les Pain Quotidien), ou même compotes (pomme-grenade de Hero) commencent à faire leur apparition dans les rayons des supermarchés. Les aficionados de sa saveur ne jurent que par la mélasse de grenade, sorte de jus réduit, sirupeux et acidulé, que l’on déniche dans les épiceries orientales. A utiliser à la façon du vinaigre balsamique. Sur le net, vous trouverez du sirop Monin à la grenade, Pomegranate sur www.moninshopping.com C’est simple, elle est partout !

Pour infos, n’hésitez pas à consulter les sites suivants :www.pomwonderful.com

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE