Giovanni Ferrero, l’empire chocolaté

Giovanni Ferrero

Ferrero, l’empire chocolaté

De Ferrero on connait le Nutella, les Kinder, Ferrero Rocher, Raphaello, Bueno,… et plus étonnant les Tic Tac !

Je ne m’imaginais pas que ce petit bonbon qui ne colle et ne fond pas faisait partie du groupe.

Certains aiment, d’autres détestent, beaucoup polémiquent,… En tout cas, une chose est certaine, c’est que tout le monde a son avis sur le sujet ‘Ferrero’. 

Alors quand s’est présentée à moi l’occasion de me rendre au coeur de la société pour une première visite exclusive de la chocolaterie avec une délégation belge, il m’a été impossible de résister à la tentation de conforter mon opinion et d’en apprendre davantage sur le sujet.

Le fief de cet empire, toujours familial, se situe dans la charmante petite bourgade d’Alba au cœur du Piémont en Italie (lire l’article sur le Piémont).

Ferrero, c’est : 

  1. 20 usines (dont une à Arlon en Belgique)
  2. 34 000 employés et ouvriers à travers le monde
  3. une présence dans plus de 160 pays 
  4. 8 400 000 000 de chiffre d’affaires

Un peu d’histoire…

Tout commença en 1946 dans une Pasticceria d’Alba durant la période d’après-guerre.  Le cacao coûtait très cher et les noisettes poussaient en abondance dans la région. Pietro Ferrero a imaginé de mélanger les noisettes au chocolat, ce qui donna naissance au célèbre Giandujot, un pain aux noisettes et chocolat. Chacun pouvait en fonction de ses moyens acquérir une tranche de cette précieuse gourmandise.

Le succès fut immédiat et, afin de produire des quantités plus importantes, Pietro décida d’acheter une ferme un peu en dehors du village, endroit où se situe toujours la chocolaterie.

Pietro s’est très vite associé à son frère, , pour développer le réseau de distribution et augmenter la zone de commercialisation vers Milan.

En 1952, à l’âge de 24 ans, Michele, le fils, prend en main l’affaire familiale suite au décès précoce de son père.  Il décide d’ouvrir une première usine en Allemagne. Comme les habitants y consomment 4 fois plus de chocolat qu’en Italie, le succès attendu est au rendez-vous. 
S’enchainent, depuis plus de 60 ans, les ouvertures d’usines de par le monde.  La prochaine inauguration aura lieu en septembre 2015 pour l’implantation du groupe en Chine.

Le groupe compte également trois usines dites ‘sociales’, en Inde, au Cameroun et en Afrique du sud.  Ces usines n’ont pas un objectif de rentabilité économique.  Les bénéfices de ces usines sont investis dans les villages de la région pour développer des écoles, des hôpitaux pour enfants,…  Les chaines de production sont moins automatisées de manière à employer plus de personnel. 

L’usine d’Alba : zoom sur le processus de production du Ferrero Rocher

Ce n’est pas 1 mais 100 secrets qui font le goût unique de ces croquantes bouchées !

Si je devais vous résumer mon expérience en 1 mot, ce serait ‘Odeur’. Ici on nourrit ses papilles avec son nez. Les effluves légères de noisettes torréfiées et de chocolat flottent sur tout le site de production.

On nous explique que ces rochers sont un véritable exploit technologique. Ainsi la gaufrette, d’une finesse incroyable, qui reste croustillante malgré la crème liquide Nutella qu’elle renferme avec en son cœur une noisette torréfiée.

Comme il n’était pas permis de prendre des photos, je vous ai concocté un petit schéma du processus de production afin de partager avec vous le chemin qu’emprunte cette gourmandise 

Il nous a étéoffert de goûter le produit àchaque étape de la production, d’abord la gaufrette sans vraiment de goût mais très croustillante, ensuite la sphère renfermant en son cœur la noisette et enfin le Nutella.  Ce qui m’a le plus étonnée, c’est la saveur de la noisette qui explose vraiment en bouche.  Ecœurée de tout ce chocolat? Même pas ! 

La chaine de production a vu le jour en 2009 et fabrique plus de 150 tonnes par jour. Le Ferrero Rocher quant à lui est produit depuis 1984.

Ce n’est pas moins de 50 kilomètres de tuyaux qui transportent du chocolat fondu à température exploitable dans toute l’usine.

La surface de l’usine correspond à 50 terrains de foot, à savoir 346 000 m2 et emploie 4500 personnes.

Ferrero est le sponsor officiel de Milan Expo 2015

expo milan

Ferrero est présent sur l’évènement dans différents lieux.

  1. le hall, pavillon zero
  2. les 7 tours multimédia
  3. le Nutella bar
  4. le Kinder + sport village

Lire l’article sur l’expo Milan 2015 >>

Nouveauté: B-ready

Ferrero, l'empire chocolaté

Dès le mois de mai 2016 (sortie officielle) vous aurez l’occasion de découvrir dans les rayons de votre supermarché la dernière création du groupe Ferrero, le B-ready !

Un biscuit-pain tout léger et fourré au Nutella.

Une grande innovation pour le groupe en raison de la technologie utilisée.

Pour cette seule gourmandise, 3 brevets ont été déposés dont un pour la soudure  à l’eau du haut et du bas du biscuit.

Le produit sera disponible dans un paquet de 8 pièces au prix de 2,10 € (0,26 € pièce).

Sa consommation est prévue pour le petit déjeuner. Rapide à consommer, croustillant et crémeux, il se conserve 6 mois.

Les boys ont adoré !
On trouve déjà ces gourmandises au Carrefour Marlow à Uccle (entre autres) au prix de 3,99 € ce qui est beaucoup plus que le prix annoncé…

La fondation Ferrero

fondation

Celle-ci jouxte l’usine et se scinde en deux parties, une partie ouverte au public et une autre réservée aux anciens de l’usine.

Elle fut construite il y a 25 ans à l’intention des retraités et propose 30 activités:

  1. des activités culturelles comme des concerts et des expositions
  2. une permanence médicale   
  3. une bibliothèque
  4. une cafétéria avec les journaux nationaux
  5. 2 salles de gym
  6. etc…

L’huile de palme

Huile de palme

Impossible de ne pas aborder le sujet lorsque l’on évoque Ferrero.

Je vous en parle plus longuement dans l’article sur les magazines (lire l’article) car cette huile est présente dans bon nombre de produits que nous consommons.

Le problème ‘écologique’ est la déforestation et le problème ‘santé’ est sa teneur en acides gras saturés, tout comme l’huile de coco d’ailleurs.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à visiter les sites afin de vous forger votre propre opinion :

On n’oublie pas que ce sont des produits plaisir, lesquels se situent dans le haut de la pyramide alimentaire, et qu’il faut donc les consommer avec parcimonie.

Les gourmandises Ferrero sont conditionnées en petites portions de moins de 150 Kcal. 

Plus d’info sur www.ferrero.be

Juillet 2015

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here