Cake aux pommes basses calories | Une recette de grand-mère en vidéo

Cake aux pommes basses calories | Une recette de grand-mère en vidéo

Cake aux pommes basses calories | Une recette de grand-mère en vidéo revisitée avec des édulcorants

Cake aux pommes basses calories. Voici une recette traditionnelle de Cake aux pommes basses calories idéale quand on est gourmand et qu’on essaie de faire un peu attention à sa ligne… Une recette revisitée avec des édulcorants.

La recette de ma grand-mère

Votre marché pour 8 personnes

  • 2 œufs
  • 125 g de en sucre fin
  • 125 g de farine fermentante
  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 pommes coupées en morceaux

Recette 2018

Dans cette version du cake, j’ajoute plus de pommes et je mixe les édulcorants et le sucre de canne pour le goût. Depuis que mes enfants sont petits, j’essaie toujours de mettre plus de fruits et légumes partout où je peux 😉
Pour le goû
t vanillé, je remplace le sucre par de la poudre.

  • 2 œufs
  • 60 g de mélange de sucre de Canne et de Stévia
  • 125 g de farine fermentante
  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 1 c à c de poudre de vanille
  • 3-4 pommes coupées en fines tranches  

A vous de choisir la version qui vous séduit le plus

Une portion de cake façon 2018 équivaut à

 

La recette du Cake aux pommes basses calories

Mélangez les œufs et le sucre.

Faites fondre le beurre à feu doux et incorporez-le à la préparation.

Incorporez la farine et la vanille. Mélangez à nouveau.

Faites cuire dans un four chaud à 200 ° pendant 25 – 30 minutes.

La recette du Cake aux pommes basses calories en vidéo

 

Zoom sur la Stévia

Cet édulcorant résiste à la chaleur et peut donc être utilisé dans les plats cuisinés et les pâtisseries.

Il est obtenu à partir de la plante Stévia Rebaudiana et n’apporte pas de calories. Il a toutefois un petit goût de réglisse qui ne convient pas à toutes les préparations.

Ici, j’utilise un mélange de sucre et d’édulcorant. L’édulcorant permet de diminuer la quantité de sucre dans la recette, l’idéal quand on fait attention à sa ligne.

Si vous ne pouvez pas manger de sucre, pour la réalisation du cake, utilisez juste 12, 5 grammes de Stévia. Remplacer le sucre par la Stévia est simple, il suffit de diviser par 10 la quantité de sucre stipulée dans la recette classique.

Zoom sur les édulcorants

Les édulcorants basses calories ont un goût sucré mais ils n’augmentent pas le taux de sucre dans le sang – glycémie.

C’est particulièrement utile en cas de diabète, pour pouvoir consommer des produits à la saveur sucrée.

L’utilisation des édulcorants peut également jouer sur le poids. En effet ceux-ci peuvent aider à perdre du poids dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré.

Retrouvez plus de recette à base d’édulcorant sur leur site >>

Voici 3 questions que j’ai eu l’occasion de poser à un des responsables de la plate-forme édulcorants.eu

Peut-on consommer autant d’édulcorant qu’on veut ?

Il faut veiller à respecter une dose journalière. C’est ce que l’on appelle la DJA.

La DJA — ou ‘dose journalière admissible’ — n’est pas un seuil de toxicité, mais bien un seuil de sécurité à long terme. C’est la quantité d’une substance qui peut être consommée au quotidien durant toute la vie sans être à l’origine de problèmes de santé. Elle dépend de l’édulcorant et du poids.

Voici un lien pour faire votre ‘edulcotest’ ->>

Peut-on consommer des édulcorants à tout âge?

Les édulcorants sont sans danger pour les jeunes enfants. Mais en raison de leur moindre poids, les enfants atteignent la dose journalière admissible plus rapidement que les adultes.

À titre d’exemple, un enfant de 25 kg atteint déjà la DJA du cyclamate avec 0,7 litre de limonade (soit environ 3 verres par jour). La plupart des boissons light sont cependant édulcorées avec d’autres édulcorants, de sorte que la DJA est atteinte moins rapidement. La législation stipule qu’aucun édulcorant basses calories ne peut être ajouté aux produits commercialisés qui sont destinés spécialement aux enfants de moins de 4 ans. De nombreux experts estiment qu’il est important d’habituer l’enfant à des goûts moins sucrés, par exemple en lui faisant (également) boire de l’eau et du thé sans sucres ajoutés et sans édulcorant.

En cas de grossesse, il est important de ne pas consommer en moyenne plus que la dose journalière admissible (DJA).

Les boissons light/zéro ainsi que d’autres sources d’édulcorants basses calories peuvent parfaitement être consommées tant pendant la grossesse que lors de l’allaitement, toujours dans le respect de la Dose Journalière Admissible (DJA). L’édulcotest vous permet de vérifier que votre consommation d’édulcorants est bien dans les limites de la DJA

Pour quelles raisons ne pourrais-je pas consommer d’édulcorant?

Si une condition particulière fait en sorte qu’un édulcorant ne peut pas être consommé, une mise en garde doit être spécifiée sur l’emballage.

C’est, par exemple, le cas particulier des personnes atteintes de phénylcétonurie, qui ne peuvent pas consommer d’aspartame ni d’autres sources de l’acide aminé phénylalanine.

Plus d’infos sur http://www.edulcorants.eu/

En septembre 2014, j’avais eu l’occasion de participer à un atelier sur le sujet, lire l’article >>

Recette réalisée en partenariat avec edulcorants.eu

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE