L’oeuf

L’oeuf

L’oeuf

Un peu d’histoire…

Dans toutes les grandes civilisations, l’homme a pris l’œuf comme exemple pour expliquer l’origine du monde. Sa forme « ovoïde » est une mystérieuse quasi-perfection de la nature. Des Grecs aux Romains, des Celtes aux Germains, l’œuf a toujours eu une valeur symbolique.

La consommation de l’œuf par l’homme remonte aux temps préhistoriques. Elle se développa principalement depuis l’entrée dans le Néolithique et la découverte des techniques de domestication. Les Romains, par la suite, se montrèrent très friands d’œufs. Du Moyen-âge jusqu’il y a peu, l’œuf constituait en outre un aliment précieux pour les paysans, alors trop démunis pour acheter de la viande, ne pouvant chasser de surcroît sous peine de lourdes punitions. Dans le bassin méditerranéen, teint en rouge, il était offert pour célébrer l’an neuf (1er avril à l’époque).

Et Pâques dans tout ça ?…

Dans la civilisation chrétienne, la fête de Pâques vit l’utilisation colorée des œufs : l’Eglise, de Charlemagne à Louis XVI, fit de l’œuf un aliment « gras » à bannir, au même titre que la viande, pendant le Carême et les jours « maigres ». L’œuf réapparaissait ensuite triomphalement à Pâques, d’où la tradition des œufs.  Mais Carême ou pas, les poules continuait à pondre pendant les 40 jours précédant la fête, et il fallait trouver un moyen de conserver les œufs ramassés. On les plongeait alors dans la cire ou dans la graisse fondue. De cette coutume est née l’idée de les peindre et de les décorer…tradition qui perdure encore aujourd’hui dans presque tous les pays chrétiens… Le jour de Pâques, après la messe, une coutume voulait alors que l’on partage l’omelette faite avec les œufs pondus le Vendredi Saint, dont on croyait qu’ils protégeaient des maladies jusqu’aux Pâques suivantes… avis aux amateurs ! Chacun écrasait ensuite les coquilles pour que nul ne puisse lui jeter un sort en écrivant son nom dessus ! Des comptes à régler ?!

Au fait l’œuf c’est quoi…

L’œuf est issu de l’ovule non fécondé de la poule. Techniquement, c’est un corps organique protégé par une coquille contenant le germe d’un embryon et des réserves alimentaires. La partie comestible de l’œuf est constituée de deux grands ensembles, le « jaune » et le « blanc ». Le blanc est constitué d’un mélange d’eau et d’une protéine appelée « albumine ». Dépourvu de matières grasses, le blanc est généralement privé de vitamines et de sels minéraux, qui eux viennent se concentrer en bonne quantité dans le jaune. Et pour la petite histoire, une poule met de 26 à 30 heures pour fabriquer et pondre un œuf. Elle pondra pendant un an, après quoi, elle sera « réformée » !

Un aliment particulièrement équilibré…l’œuf a bon sur toute la ligne !

Qu’il soit de poule, de caille, d’autruche, d’oie, de crocodile, l’œuf est une véritable mine d’or culinaire et nutritionnelle aux multiples applications. Aliment complet et naturel, l’œuf est définitivement l’aliment de référence de notre gastronomie et de notre santé. Sous sa coquille, se cachent tous les nutriments reconnus comme essentiels à l’être humain.

Selon les nutritionnistes, l’œuf est une source de protéines importante (principalement dans le blanc), voire la référence de protéine idéale, car de haute valeur biologique. Ces protéines de l’œuf contiennent des acides aminés indispensables, car l’organisme est incapable de les synthétiser. Mais sa richesse ne s’arrête pas là ; une multitude de vitamines (A, D, E, K, du groupe B), des sels minéraux (fer, phosphore, magnésium), des lipides en petite quantité, du cholestérol indispensable à toutes les membranes cellulaires…en bref un cocktail de santé pour notre équilibre.

…Outre sa valeur nutritive d’excellente qualité, il se conserve très bien, il est économique et facile à cuisiner… Lorsqu’il est cuit, l’œuf est très digeste. Il est même très bien toléré par le foie, à condition de ne pas le cuire avec le beurrier entier !

L’œuf est aussi peu calorique, puisqu’il n’apporte, selon sa taille, que 88 à 95 kcal (75 pour le jaune, 15 pour le blanc). Sa digestion lente lui permet d’accélérer la sensation de satiété. Mesdames (et messieurs aussi finalement), l’œuf est votre allié parfait de régime minceur, avant de prendre les plages d’assaut cet été !

Placez vos œufs toujours « têtes en bas », sur la pointe. Ainsi d’une part, la chambre à air ne sera pas compressée, et surtout vous limiterez les échanges gazeux avec le réfrigérateur.

Si l’œuf se conserve au frais, il s’utilise à température ambiante. Sortir les œufs du réfrigérateur une bonne heure avant de les utiliser est la règle n°1 de la cuisine des œufs…

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE