Le Creuset

Le Creuset

Journal de bord

Une journée dans la fonte à l’usine Le Creuset

Jeudi 9 décembre 2010, 8h15, sur le parking du Carrefour de Drogenbos, embarquement en compagnie de 5 journalistes pour une journée au cœur de la fonte.  Direction Fresnoy-le-Grand pour une visite du site de fabrication Le Creuset et la découverte de son savoir faire.

le creusetle creuset Pour mieux comprendre, commençons par le début…

C’est en 1924 que commence l’aventure.  Deux industriels belges qui décident de créer une fonderie pour émailler des ustensiles de cuisine.  En 1925, ils s’installent à Fresnoy-le-Grand pour des raisons stratégiques.  La première cocotte est fabriquée cette même année !

Savez-vous qu’avant qu’une cocotte en fonte ne quitte l’usine, elle est passée entre plus de 25 paires de mains !

le creuset Zoom, de la fonte à la cocotte en 14 étapes

Modelage : une plaque modèle mâle produit la forme intérieure et une plaque modèle femelle pour la forme extérieure

chaine productionMoulage :  le sable de moulage est injecté et pressé entre les deux plaque pour constituer la forme du moule

Coulée : la fonte en fusion à 1400° est versée dans le moule en sable.  Elle coule comme de l’eau…

Décochage : une fois la forme coulée et refroidie, elle est séparée de son moule. Chaque moule est unique.  La cadence est de 1000 cocottes par heure !

Dessablage : la pièce est introduite dans un tunnel où de petites billes sont projetées pour supprimer le sable adhérent.

Ebarbage : la pièce passe entre les mains de plusieurs opérateurs experts pour supprimer les bavures et aspérités (meulage).  La moitié  de l’opération est réalisée à la main, les 50 autres % sont automatisés.

Décapage : projection de petits grains d’acier pour assurer une parfaite tenue du futur émail.  Opération importante quant on sait que l’émail et la fonte sont deux ennemis.

Contrôle et rebouchage : examen de chaque pièce pour s’assurer du parfait lissage de la surface.  Les aspérités sont comblées avec de la pâte d’émail.

Application de la masse : pulvérisation d’une première couche d’émail.  Séchage et cuisson afin d’assurer l’adhérence du futur émail de couleur.

Application de la couleur : pulvérisation des différents émaux liquides de couleur.

Séchage et cuisson à 840°

Contrôle : chaque pièce passe par un opérateur pour s’assurer que les critères de qualité sont respectés.

Emballage

Expédition

le creuset En cuisine

La fonte permet une montée progressive en température, la répartition de la chaleur permet de conserver toutes les qualités nutritionnelles des aliments.

Les saveurs dans ce mode de cuisson sont inégalées pour tout ce qui est mijoté. Donc, même si les cocottes sont un peu lourdes, ce n’est pas grave, car elles conservent les aliments au chaud et  passent sans problème de la cuisine à la table.

Ces dernières années, les modèles sont de plus en plus sympas. On craque sur le dernier coloris de la gamme « retour du marché », le vert laurier.

La mythique se décline également en mini-cocottes pour tous ceux qui comme moi aiment encore jouer à la dinette 🙂

Et pour le prix… c’est vrai qu’elles ne sont pas données mais lorsque l’on connaît tout le savoir faire qui s’y cache…

le creuset Le bon plan

Rendez-vous au magasin d’usine qui jouxte l’usine, moins 30% sur toute la gamme. D’autres adresses : http://www.lecreuset.fr/Ou-acheter/Magasins-dusine/

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE