Baba au rhum

Baba au rhum

Délaissé ces dernières années, la baba fait son grand retour! Le sirop de rhum imbibe le gâteau pour lui conférer un tendre moelleux. Préparez-le à l’avance, il n’en sera que meilleur.

Votre marché (pr 12 personnes) :

  • 3 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 150 g de sucre
  • 6 cl de lait
  • 50 g de beurre
  • 120 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 12 cl de rhum NEGRITA®
  • 25 cl d’eau
  • 25 cl de sirop de sucre de canne

Préparation 20 min | Cuisson 20 min
Coût * | Difficulté  **

La recette :

Battez les jaunes d’oeufs, le sel et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le lait chaud et le beurre fondu. Incorporez la farine et la levure.

Battez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à votre préparation.

Beurrez vos moules et versez-y votre appareil.
Enfournez environ 15 minutes – cela dépendre de la taille de vos moules -, dans un four préchauffé à 180°.

Préparez le sirop en chauffant l’eau et le sirop de sucre de canne à feu vif durant 10 minutes. Hors du feu, ajoutez le rhum negrita.

Déposez vos babas encore chauds sur un plats et arrosez-les de sirop jusqu’à absorption.

Laissez refroidir et garnissez de fruits de saison et d’un peu de chantilly.

Recette réalisée avec notre partenaire NEGRITA

NEGRITA logo_quadri(zonderBardinet)Le rhum Négrita, issu d’un assemblage de rhums en provenance de la Martinique, de la Guadeloupe et de la Réunion, est conçu par des maîtres assembleurs dans la région bordelaise en France.

Ses arômes chauds et ensoleillés agrémentent toutes les préparations d’une touche savoureuse et exotique.

www.negrita.fr

Association vin proposé par Espacevin Pirard

Château Jolys liquoreux – Cuvée Jean – Jurançon

espace-vinbaba-au-rhumAvec le rhum, on peut lâcher la cavalerie sucrée ! La Cuvée Jean offrira suffisam
ment de sucre pour adoucir l’alcool du rhum. A côté du sucre, les arômes de
fruits exotiques viendront souligner et supporter le baba. L’accord parfait ?
Sans aucun doute.

www.espacevin.com

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE