Aménager un jardin de ville en pente | HomeSweetHome notre maison bruxelloise

Aménager un jardin de ville en pente | HomeSweetHome notre maison bruxelloise

Aménager un jardin de ville en pente

Aménager un jardin de ville en pente
Avoir un petit lopin de terre et pouvoir l’aménager avec des fleurs de toutes les couleurs ! 
Un rêve qui va devenir petit à petit une réalité 🙂

Aménager un jardin de ville en pente

Lors de la première visite de la maison nous avons craqué sur la taille et le potentiel du jardin mais pas sur les 4 énormes sapins qui recouvraient la moitié de la surface. Outre le côté pas très esthétique, très assombrissant, ils n’avaient pas l’air d’être en super forme…
 Avoir un petit lopin de terre et pouvoir l'aménager avec des fleurs de toutes les couleurs ! Un rêve qui va devenir petit à petit une réalité :-)

L’idée de les abattre nous est donc directement venue à l’esprit, mais pour abattre des arbres à Bruxelles, il faut un permis. 

J’ai donc rentré un permis auprès de la commune où nous habitons, Uccle.
Le personnel du service était très accueillant et m’a aidé à compléter les documents. C’était la première fois de ma vie que je rentrais un permis. Quelques jours après mon passage, un agent est passé sur place pour vérifier que les photos remises correspondaient bien à la réalité.
En à peine un mois, la demande d’abattre les arbres à haute tige a été acceptée. Ils n’étaient pas en excellent état et deux d’entre eux étaient plantés à moins d’un mètre de chez les voisins.

Hé oui, lorsque l’on plante un arbre dans son jardin bruxellois, il faut respecter la distance de 2 m pour les arbres à haute tige et de 50 cm pour les autres plantations. Il nous a été demandé de replanter 3 arbustes indigènes. Nous le ferons à l’automne, il parait que c’est la saison idéale pour les plantations.

A peine le permis délivré, nous avons pu demander l’abattage des arbres à un spécialiste. Celui-ci a mis deux jours pour effectuer le travail d’abattage et d’évacuation. Il est venu avec une déssoucheuse pour diminuer les racines.

Aménager un jardin de ville en penteNous voilà donc avec un jardin qui ressemble à un champ de patates… une terre boueuse pleine d’épines et de ronces… Notre ami agriculteur Bernard (dont je vous ai déjà parlé ici >>) nous conseille de mettre de la chaux pour rendre le terrain moins acide. Ce que nous faisons bien évidemment ! 

Ensuite vient la réflexion sur l’aménagement, car le terrain a comme autre inconvénient, celui d’être en pente…  

Aménager un jardin de ville en pente

Salon de jardin, coin potager, plantation d’arbustes, voilà ce dont nous rêvons dans notre jardin urbain.

Ne soyons pas trop ambitieux, commençons déjà par aménager l’espace. Et pourquoi pas en paliers?

L’idée a germé en regardant le jardin de notre voisin de gauche, moins en pente avec juste une terrasse et celui de notre voisin de droite qui comprend plein de petites terrasses.
On fera un mix des deux, avec des terrasses d’environ 50 cm.

Au départ, nous voulions mettre des escaliers pour passer d’un niveau à l’autre. Mais passer avec une tondeuse ne serait pas facile…Nous avons donc opté pour une pente douce d’un côté afin de faciliter la tonte.
Un jour peut-être aurons-nous une tondeuse automatique 😉 ?

Aménager un jardin de ville en pente Aménager un jardin de ville en pente

On est super content de ce petit coin de verdure, on se rend compte que posséder un jardin de ville est un privilège.

Aménager un jardin de ville en pente Aménager un jardin de ville en pente Aménager un jardin de ville en pente Aménager un jardin de ville en pente Aménager un jardin de ville en pente

Pas de gazon en rouleaux, mais le plaisir d’arroser et de regarder pousser l’herbes 🙂

Dans notre ancienne maison, nous avions déjà un microscopique jardin tout muré où nous avions installé un poulailler (lire l’article >>) Ce projet, nous semble plus compliqué à réaliser ici. Avoir des poules quand les jardins sont ouverts et habiter un quartier où beaucoup de renards ont élu domicile ne sont pas les conditions idéales. Comme tout le monde le sait, les renards mangent les poules !
Il existe bien évidemment des solutions mais ce ne sera pas notre priorité. Avoir des poules, c’était super mais on aimerait se lancer dans l’expérience du potager ! Nos déchets ménagers iront donc dans le sac orange et nous irons chercher nos œufs à la ferme 😉

Aménager un jardin de ville en pente Prochaine étape, le choix des plantes, mais ce sera pour plus tard 🙂 Là, on continue à regarder l’herbe pousser. 

 

Envie de visionner quelques photos des travaux et de notre intérieur ?
Visiter notre compte Instagram @renover.brussels

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE