Laure Genonceaux, S.Pellegrino Young Talents

Laure Genonceaux, S.Pellegrino Young Talents

Avoir un chef qui vient cuisiner dans ma cuisine, en utilisant mes casseroles, pour mes amis, un rêve ?

Oui certes, mais un rêve qui s’est réalisé grâce à l’action de S.Pellegrino Young Talents.

50 blogs belges (voir la liste) ont eu la chance de partager un moment d’exception avec un jeune chef prometteur, second ou propriétaire de restaurant. Tous ces génies des fourneaux ont été sélectionnés pour faire partie du S.Pellegrino Young Talents Guide, un guide présentant 25 chefs francophones et 25 chefs néerlandophones. (Pour le trouver, rendez-vous dans l’un des restaurants des chefs concernés,  il sera également distribué avec le magazine Gastromania)

C’est Laure Genonceaux qui m’a été allouée. Une jeune et dynamique chef dont vous entendrez certainement beaucoup parler dans les semaines à venir. Cette lady a officié comme sous-chef chez Christophe Hardiquest, et son célèbre restaurant doublement étoilé ‘Bonbon’ pendant 4 ans avant de prendre son envol pour ouvrir son propre restaurant le Brinz’l. L’histoire va faire couler beaucoup d’encre, car elle revient à Uccle, rue des Carmélites, où a débuté la fabuleuse aventure du chef Hardiquest ! On lui souhaite un parcours tout aussi brillant !

C’est donc à 17h, un jeudi de septembre, que Laure, sourire aux lèvres, a sonné à ma porte avec ses glacières abritant bon nombre de mets tous plus délicieux les uns que les autres.

laure-cuisine

laure-cuisine2

 

 

 

 

 

 

Au menu

En mise en bouche

mise-en-bouche

Tartare de dorade et guacamole
Mousse de mais, brochette de volaille façon thaï

En entrée

entree

Mousse de foie gras, anguille fumée, espuma de betterave, gelée de pommes vertes

En plat

plat

Côte de porc ibérique, mousse de chou-fleur, légumes de saison, blackwell

En dessert

dessert

La version de Laure du Paris-Brest

Un menu classique où tout est exécuté à la perfection ! Nos papilles se sont régalées de tout ! Mon coup de cœur ira aux mousses de maïs et de chou-fleur qui explosaient de saveurs.

Sortir de son confort, de sa cuisine, pour poser les pieds dans l’inconnu d’une cuisine de ménagère et réaliser un tel menu, franchement bravo Laure !

Véronique, Bernard, Nathalie, Christophe, Laurent et moi avons passé une soirée magnifique ! Quel bonheur de t’avoir dans la cuisine et aussi à notre table tout au long du repas, de faire ta connaissance et de découvrir la passion qui t’anime et qui égaie tes assiettes.

san-pellegrino-laure-ami

vero-sophie

Si comme moi, vous êtes un peu curieux et désirez en connaitre un peu plus sur Laure Genonceaux, voici quelques questions/réponses qui vous permettront de découvrir son parcours, ses origines et ses découvertes culinaires.

Laure Genonceaux

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai commencé l’école hôtelière de Namur à 14 ans et fait mes armes chez quelques traiteurs. Ensuite, j’ai été 3 ans au Grill aux herbes à Wemmel, 3 ans au Fourneau place Sainte-Catherine et 4 ans chez Bonbon, dont 2 ans comme sous-chef.

En décembre, j’ouvrirai mon propre restaurant Brinz’l.

Je sais que l’on ne demande pas l’âge d’une femme, mais la question me titille et je me lance. Avec un tel parcours, pourriez-vous me dire quel âge vous avez ? La réponse fuse, 32 ans ! Et déjà propriétaire de son restaurant, chapeau !

Pourquoi ce restaurant ?

Je viens d’une famille d’indépendants et j’ai toujours eu envie d’autonomie, d’avoir mon restaurant.

L’ouverture est prévue pour décembre 2015.

Le choix du nom ?

Brinz’l, vient de ‘brinzelle’ qui signifie aubergine en créole.

Ma maman est originaire de l’île Maurice et j’adore les saveurs épicées, le curry, la coriandre est mon herbe préférée.

Je ne peux m’empêcher de lui demander sa recette d’enfance, sa recette ‘racine’. Elle me livre celle du bol renversé. Une savoureuse recette parfumée dont elle nous livre les secrets ici>>
Pour son côté belge, sa recette préférée est ‘les boulettes à la sauce tomate’. Oh, comme moi!

Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur Brinz’l ?

Les tons choisis pour les murs sont clairs, j’aime les ambiances sobres, un peu zen.

Il y aura une carte et un menu du marché. Ce sera un restaurant gastro, moyen de gamme, le prix par personne oscillera aux alentours de 50-70 €.

Comment faites-vous votre sélection de produits ?

La majorité de mes produits viendront de fournisseurs locaux.

A terme, j’aimerais aussi avoir mon potager. Projet que je partage avec ma famille.

Une adresse à recommander à nos lecteurs ?

J’adore le restaurant Couvert couvert.

L’épicerie Desmet, place Sainte-Catherine.

Aller boire un verre au cimetière d’Ixelles.

Pour le côté sucré, les pâtisseries de chez Yasushi Sasaki.

Comme dans sa cuisine, Laure est généreuse dans ses adresses ☺

Votre dernière découverte culinaire ?

La sauce soja fumée.

Votre meilleur souvenir depuis que vous êtes chef ?

Mon repas chez Allain Passard, un moment magique, hors du temps !

 

Pour conclure, je vous invite évidemment à vous rendre dès le mois de décembre au restaurant Brinz’l, chez Laure la passionnée passionnante ☺

Rue des Carmélites 93, 1180 Uccle
02 218 23 32

Quelques photos de la décoration de table :

san-pellegrino-laure-table s-p-table table

 

 

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE